Dernière mise à jour : 12/03/2008


Historique de montage
P2-V7 Neptune de la marque Revell
Présentation sur le forum "fighters.forumactif.com" par le lien : Forum actif sur le sujet
Montage précédent : RAH66 Comanche (Italeri)
Montage suivant : Mil Mi-8 (KP)

Descriptions

Images
C'est parti !

Toujours classique, on commence par le poste de pilotage : Deux pilotes en partie haute et un observateur devant.

Un détail manque (c'est même rare qu'en ne les trouve pas dans une maquette...) : les manches à balais (volant). J'en bricole deux, à manche plat, gris.

Montage de l'ensemble (l'avant non collé).

 

Il faut plomber l'avant pour que l'appareil tienne sur ses roues. Le plan précise 30 gr derrière l'observateur, à l'avant. Le seul problème, c'est qu'avec la verrière, ça ce vois et ce n'est pas beau ! en plus il n'y a pas assez de place.

J'opte donc pour loger le lest dans le radar ventral (40 gr) + 10 gr entre le logement du train avant et le plancher supérieur du poste de pilotage. Je teste... ça penche bien vers l'avant, ça devrait suffire (surtout avec le poids de la pâte à modeler pour fixer).

Les ailes et ailerons s'emboîtent parfaitement, sans heurt, sans force. Le scotch, c'est par précaution !
Avant d'assembler le fuselage (toujours une partie délicate pour moi !), ne souhaitant pas que la verrière arrière (à la place des mitrailleuses dorsales) ne tombe à l'intérieur, je place 4 petites plaques transparentes qui serviront de calles, sans trop ce voir.
Bon, maintenant, assemblons !
 

Bien, quand faut y aller, faut y aller ! Je vais essayer d'utiliser l'aérographe.

Toute protection faite sur le dessus, l'essai du blanc à l'aéro n'est pas concluant. Le blanc étant réputé peu couvrant, je préfère finir à la bombe blanche qui me reste. Lorsque j'enlève le cache, il y a toujours des coulures qui se glisse entre le plastique et le cache et font des marques souvent en relief.

 

Je finiole les caches sur les verrières pour préparer le dessus. Sur les côtés-dessous aussi pour protéger le blanc déjà peint.
 
Après avoir bien dilué ma peinture (Gunze acryl) à plus de 50%, Le résultat n'est pas probant ! si la verrière accuse bien avoir reçu la peinture, j'ai du mal à la voir sur le reste du fuselage et sur les ailes. En plus, les coulures restent trop visibles.
 

En plus, (la dilution doit y être pour quelque chose) les retouches au pinceau sont vraiment visible (un peu plus sombres).

Pas content ! vraiment ! Y a pas, il faut que je vois un artiste "aéro" à l'oeuvre, ou bien je me remets au pinceau !

  
"Je lutte, docteur, je lutte"

On va commencer par ce qui ne fache pas trop : les blocs moteurs.

J'ai fait ça multi-technique : Dry brush et fil rouge pour les fils de bougies.

 
Maintenant reparlons de "mon" problème. Je suis les conseils donnés sur le forum : poncage pour recommencer la peinture sur de bonne base.

Avec l'aide de Thierry, j'ai révisé (ou re appris) la technique de l'aéro.

 
Suite à cette première leçon, voilà où j'en suis : j'ai repris le blanc du dessous (1ere couche).
 

On va essayer de continuer : Un léger ponçage avant et cache du blanc pour refaire le gris du dessus.

... c'est parti pour une première couche. Trois jours de séchage et une deuxième couche.

09/02/2008
 

Les caches enlevés comme on me l'a indiqué, et voilà ! cette fois, la jointure entre gris et blanc est nette, sans coulure.

Il faudra sûrement faire des retouches, mais je trouve que ce n'est pas mal !

 
Je prépare maintenant les caches pour les parties noires (bords d'attaque des ailes, queue et ailerons, et avant du radar ventral).
 

C'est parti ! classique qu'il disait l'autre, au début... vous vous rappelez ?

Bon, avançons !

Je pense avoir fait une erreur stratégique : essayer une nouvelle technique sur un si gros appareil !

Je n'abandonne pas pour autant, mais le blocage reste présent. Ca se voit...
JE N'AVANCE PAS !

Courage et reprenons !

J'en étais aux bandes noires sur les bords d'attaque. Elles sont faites depuis un moment, mais je ne l'ai dis à personne... gaminerie, n'est-ce pas ?

Enfin, voilà ce que ça donne.

29/02/2008

J'ai monté les avants moteur également pour me donner du courage, ainsi qu'une partie des trains d'atterrissage.
La bonne nouvelle c'est que le lestage est suffisant.

Je continue à l'aérographe les éléments sous les ailes (le blanc pour l'instant), quand j'en serai au gris, je reprendrai la partie du fuselage où cette couleur semble un peu légère

Après le blanc, le gris, toujours à l'aérographe (j'insiste...).

Ca donne plutôt bien, une fois les bandes caches enlevées.
Il faut reconnaître que la séparation est nette !

11/03/2008

Montage final des éléments sous fuselage et ailes qui s'ajustent nickel (vive revell !)

On enlève les bandes de protection des verrières et hublots divers, quelques retouches de peinture (au pinceau cette fois ;-)....

On va peut-être pouvoir passer aux décos "aéronavale" dans peu de temps.

 

Les décalco sont faits à l'imprimante jet d'encre, sur papier Holy spécial transparent. Une fois imprimer et sec, il faut recouvrir les "dessins" avec du vernis (pas acryl, sinon, ça bave, l'encre étant à base d'eau).

Là encore, il faut que ça seche (24 h, c'est plus prudent). puis, il faut les découper au plus prêt des motifs. ATTENTION à laisser une marge entre le motif et la coupe, sinon l'encre (à l'eau, je le répète) a tendance à s'échapper des bords et ne plus faire de frontières nettes. De plus, en salissant l'eau autour de decal quand on le pose, ça risque de salir la peinture de la maquette.

Les cocardes sont des récup d'autres maquettes.

12/03/2008

Voir la fiche finale (Cliquez Ici)V
 
Montage précédent : RAH66 Comanche (Italeri)
Montage suivant : Mil Mi-8 (KP)