Dernière mise à jour : 25/04/2015


Box art
Historique de montage

Bloch MB-120 de FCSMazon

Montage précédent : AS 565 SA "Panther"
Montage suivant : Junkers Ju-87 "Stuka"

Descriptions

Visuels

Bonjour, Voici une maquette que vous n'avez pas du voir souvent, le Bloch 120 en résine au 1/72 de la marque FSC "Mazon" et commercialisée par JFR-Team. Nous devons le master de ce trimoteur à Gilles Mazon et l'en remercions. L'ayant reçu de ses propres mains lors d'une exposition, je lui avais promis de la monter pour les expos de 2015, je vais essayer de tenir parole. La boite contient donc essentiellement des pièces en résine, de la photodécoupe pour les moteurs, une planche de décalco et un ensemble de profils pour les décorations possibles.

La planche de décalco semble de bonne qualité, neuve en tout cas et doit permettre une bonne dizaine de décos. Pour les plans de montage, il faut se satisfaire d'une doc disponible sur : http://frdocs.com/download/605836#pdf (liste de consignes écrites) et de quelques photos du montage effectué par Gilles sur le site de Maquette72, différents toutefois de la maquette commercialisée. Mais ça aide à comprendre !

Ici une photo de l'ensemble des pièces telles qu'elles paraissent à l'ouverture de la boite.

Ici, les pièces ont été dégrappées, ébarbées grossièrement et rassemblées selon leur destination (intérieur, moteurs, trains...). Il faudra créer certaines pièces comme les sièges intérieurs en nombre franchement insuffisant (il n'y en a que deux). Deux verrières sont prévues ce qui permet de se tromper UNE fois ! A part les parties transparentes, les éléments en résines seront tous collés à la cyano.

On commence le montage par le point n° 1 de la notice. Pas trop difficile, il s'agit du plancher central et des 2 cloisons avant et arrière. Il faut juste éviter de ce tromper dans le sens des cloisons !

Point n° 2 : mise en place du plancher avant du poste de pilotage, légèrement surélevé par rapport à l'arrière, l'accès se faisant par un escalier de 2 marches.

Là, les difficultés commencent avec le détourage et le creusage des "volants" des manches. J'en ai cassé un et pas qu'un peu. J'ai donc dû le refaire en scrach (ça va plaire à Gilles... j'espère).

De même, comme annoncé plus haut, j'ai dégoté dans mes boites à rabiots des sièges qui ressemblent bien à ceux fournis (avec accoudoirs et dossier arrondi). En plus, suprème délice, l'espacement entre les accoudoirs correspond à l'écartement des plots sur le plancher... que demande le peuple ! Il n'y a plus qu'à les coller. Du coup je n'ai pas utilisé les deux fournis... Oups ! Mais le point n° 3 est passé.

Avant d'aller plus loin dans le montage, je peins l'intérieur ainsi que les cloisons interne du fuselage.

Une fois sec, je passe au point 4 avec le collage à la colle à bois des hublots, découpés dans la feuille de rhodoïd fournie. Là encore, il va falloir attendre que ça sèche.

Point 5 : Mise en place du plancher equipé sur le demi fuselage gauche et, comm indiqué dans le plan, juste collé entre les cloisons verticales.

Point 6 : On enferme l'intérieur avec le second demi fuselage. Pas de problème jusque là !

Ici je fais une petite antorce au déroulé du plan en passant à l'étape 9 et pose le fond dont je ne colle d'abord (comme pour les bords) que la partie centrale.

Maintenu par une pince, je colle le nez du côté gauche contre le fond.

Je fixe ensuite la cloison moteur et colle le second côté, ensemble maintenu par des pinces (oui, ce ne sont pas les mêmes !).

La j'ai rattrapé le point 7.

Ici point 8, mise en place du tableau de bord peint.

Point 10, on s'occupe de l'arrière maintenant ! Je place donc la dérive verticale sur le fond, 2 guides aidant à la centrer (on ne parle pas des guides sur le plan...)

Point 11 : je place le dessus du fuselage l'encoche emprisonnant la dérive, rapprochant les extrémités gauche et droite contre la dérive. Opération mastic pour fignoler tout ça.

Point 12 : après avoir enlevé la partie "verrière" en résine à l'arrière du capot moteur principal, je fixe ce dernier, cachant le tableau de bord et la cloison moteur avant. Là encore, il faut mastiquer pour un ajustement correct. Je prépare également la verrière thermoformée (la vrai) pour m'assurer que tout rentrera où il faut.

Point 13 : je découpe la partie centrale avant de l'aile qui sera recouverte par la partie transparente. Mini perceuse avec divers outils sont bienvenus. Pris dans la masse, c'est dur la résine.

Enfin, mise en place de l'aile sur le fuselage. fignolage au mastic et au "surfacer" sur toutes les fissures et petits trous de jointure.

Point 14 : mise en place de l'empennage horizontal.

et point 15, on y ajoute les barres de soutien dessus et dessous.

Point 16 : Positionnement sous les ailes des blocs qui recevront les moteurs. Selon les photos de maquettes déjà réalisées (2 à ma connaissance dont celle de Gilles), j'ai aligné l'axe des fuseaux sur la 2d structure des ailes en partant du fuselage.

Pour préparer le point 17, je dégrossis les pièces des moteurs, capots (dont je prévois 2 en remplacement au cas où), et les photodécoupes.

Je rajoute la préparation de trois anneaux qui feront le tube d'échappement à l'arrière du moteur, visibles sur le montage de Gilles, mais absents des pièces dans la boite. Pour celà, j'enroule de l'étiré à chaud, pas trop fin, autours d'un tube de bon diamètre.

Je peins les moteurs (noir et drybrush acier) et les intègre dans les capots ronds. on voit à côté les échappements circulaires et les photodécoupes séparées de leur support.

Je souhaite peindre la structure en l'état avant de poser les moteurs. le temps qu'ils sèchent, je m'occupe d'un élément qui m'inquiète un peu, la verrière avant. Après maints ajustements, j'arrive à la fixer à sa place. Collée, je bouche quelques trous avec du clear cement de Testor. Il a la particularité, en s'étirant, de boucher les trous.

On peut fignoler les bouchages par du mastic ou du surfacer.

Les moteurs sont assemblés, finissant le point 17. Pas eu besoin des remplaçants ! Après la peinture, je les placerai, ce qui terminera également le 18.

Cache des parties vitrées en préparation de la peinture.

Peinture du dessus à l'aérographe.

et peinture du dessous.

Mise en place des moteurs sous ailes,

et de celui au bout du nez.

Un coup de peinture sur les capots moteurs et voilà le résultat. A ce stade je me pose une question : où doivent être placés les radiateurs ? D'après le plan dans l'axe des moteurs à 3 mm... je ne les vois sur aucune photo donc j'ai un doute profond et la peur de ne pas les mettre au bon endroit.

Vivent les forum : Les voila donc installés, les radiateurs ! J'ai également profité de ce délai pour préparer les mats des trains. reste à les mettre à la bonne dimension.

Après avoir dimensionnés tous les mats comme indiqué sur le descriptif de montage, je colle les mats verticaux qui supporteront les trains d'atterrissage.

Puis, après les avoir biseautés, je fixe les mats en triangle entre le bas du fuselage et le mat vertical.

Pour insérer les roues dans les carénages (faits d'une seule pièce, ce n'est pas forcément une bonne idée), il m'a fallu beaucoup de patience et de délicatesse ; d'abord j'ai essayé de limer l'intérieur des carénages pour enlever quelques aspérités qui gênaient, mais surtout j'ai dû diminuer, à force de limages à plat de chaque côté de chaque roue, l'épaisseur de ces dernière. Et encore, ça force un peu. J'ai ensuite percé, dans les roues d'abord, puis dans les carénages une fois les roues en place, un trou dans l'axe des roues. J'y ai inséré une aiguille de couturière qui sera inséré dans le support vertical du train. Sur ces vues, mise en place à blanc des ensembles roues pour vérifier que l'avion ne penche pas d'un côté ou de l'autre.

Test concluant, je peux, après avoir coupé l'excédent de longueur des épingles, coller les carénages à leur place. Et un peu de peinture pour finir !

Voilà les hélices mises en place. A ce stade, j'estime le montage proprement dit terminé. Reste quelques touches de peinture à faire et surtout... surtout, choisir enfin la déco que je vais luis donner (?). En fait je pense résumer la situation à une question : Gilles, peux-tu m'en fournir une seconde ?

Les helices n'étaient pas de la bonne couleur, je les ai repeintes couleur acier puisqu'elles étaient métaliques.

Il manquait aussi la prise d'air sur l'aile droite. j'en ai bricolé une que je positionnerai sur le bord d'attaque au niveau de la 5ème nervure.
Voir la fiche du Bloch 120
Montage précédent : AS 565 SA "Panther"
Montage suivant : Junkers Ju-87 "Stuka"