Dernière mise à jour : 28/06/2013


Box art
Historique de montage
Piper L4H "Grasshopper" de KP
Montage précédent : Nakajima Ki 27a
Montage suivant : SH-3 Seaking

Descriptions

Images

Le Piper L4H est la version militaire du Piper Cub civil. Cet appareil était un peu plus léger et pouvait être très vite remonté sur des terrains précaires. C'est cet appareil que je vais monter mais, conforme à mes principes, en version française. 5 au moins servirent entre autres à nos pelotons pour les réglages d'artillerie en 1944, d'abord au Maroc, puis en Italie. C'est l'un d'eux que j'espère réussir, codé YC et surnommé "la puce". Les décalcos seront fabriqués "maison"

Repérage des couleurs ; je rajoute, pour le mien, le vert olive du fuselage, et les 3 couleurs de notre drapeau pour le gouvernail.

Peinture des petites pièces sur grappes.

Et peinture à l'aérographe du vert olive sur les ailes, ailerons et fuselage. Vue la surface vitrée, ce serait un peu trop "sport" de le peindre après montage.

Assemblage du poste de pilotage et du bloc moteur.

Le poste de pilotage et le moteur sont placés dans le demi fuselage droit. La pince permet juste de maintenir ce dernier sur la tranche sinon il se redresse donnant une mauvaise inclinaison au plancher et au moteur.

Peinture avant assemblage du gouvernail tricolore, à l'aérographe.

Assemblage du fuselage. Après un léger ponçage et la protection de l'hélice et du gouvernail, j'ai passé un aussi léger coup d'aérographe sur les jointures. Je fixe la première vitre latérale pour avoir un guide d'alignement pour les renforts intérieur. A l'intérieur avant on peut voir le premier triangle soutenant le renfort en forme de diabolo qui se mettra dessus.

La partie supérieur de la verrière est glissée entre les 2 ailes, sans heurt, tranquillement.

La vitre droite étant sèche, je glisse le renfort arrière, parallélépipède plus étroits en bas (dans la carlingue) qu'en haut. Le diabolo, bien visible à côté, sert de repère quant à la distance entre les soutiens avant et arrière.

Le diabolo est posé, vue de gauche et du dessus.

La verrière gauche se place sans difficulté sur le fuselage en bas, contre les renforts en haut.

Il est temps de s'occuper des trains avant. le support en croix doit se poser (avion sur le dos) sur les pointes des triangles latéraux. Des plots sur ces derniers n'ont pas leur trou en face sous le fuselage. Il faut donc les refaire à la mêche de 1mm. Mesures prises précédemment bien sûr.

Les trains en X se placent sur l'intérieur, à l'avant des triangles. Un point de colle à la jonction et ça tient bien. Le devant de la verrière est posé aussi, collé à la colle "clear". L'avant de l'aile haute se glissera dessous dans l'entaille faite pour.

Grace à ce guide, l'aile se place toute seule, bien posée sur les verrières latérales. Un peu de colle clear soudera finalement toutes les parties transparentes.

Les mats en V sont posés sous les ailes. Il faut en tailler légèrement les extrémités, sinon ils sont un peu trop longs (3 à 4 mm environ). Il restera à coller les roues, peindre les parties "métalliques" de la verrière, passer tout ça au Klir et poser les décalcos.

Voir la fiche finale du   Piper L-4H
Montage précédent : Nakajima Ki 27a
Montage suivant : SH-3 Seaking