Dernière mise à jour : 17/09/2011

Historique de montage
Martin Baltimore de Frog
Montage précédent : Fiat CR42 Falco
Montage suivant : Sikorsky H-19 (S-55)

Descriptions

Images

Bien ! j'ai commencé cette maquette par l'inventaire des pièces contenues dans la boite. Encore une surprise, il manque 2 pièces transparentes dont le nez de l'appareil (pas une petite...) et la trappe ventrale arrière vitrée. A part ça, les pièces sont belles et bien détourées.

Je vais tenter une première : recréer un nez en thermoformé. Je rassemble à blanc les deux demis fuselage et tente de retrouver la forme du nez en glaise. Cette matière sèche nettement plus vite que la pate à modeler... qui ne sèche pas du tout, finalement !

 

Il faut laisser sécher 24 h avant de rajouter un peu de matière pour finaliser la forme. Et 24 h après, quelques coups de mini-lime permettent de lisser les contours de la matrice.

Il reste plus qu'à tenter le thermoformage. Le plastique transparent choisi est peut-être un peu trop souple, mais j'essaierai de faire avec.

 

Les parties les plus faciles suivent : assemblage des ailes avec les trains d'atterrissage...

et montage des moteurs, des postes de pilotage et du mitrailleur arrière et des ailerons, peinture des hélices.

 
Enfin, je place les pilotes à leur emplacement respectif dans le demi fuselage gauche.
 
Afin de palier à l'absence de la trappe transparente arrière, je place une pièce transparente fine dans le 1/2 fuselage droit qui servira de base, je l'espère, à un prochain bouchage le plus transparent possible.

Vu le vide de l'avant de l'appareil pourtant vitré, j'ai décidé de le meubler au moins avec le charriot et l'observateur qu'il devait bien y avoir dedans. Ce charriot et les rails sont en scrach, l'observateur est récupéré d'un autre kit.

j'installe au moins une petite échelle entre le plancher du pilote et celle de l'observateur, fallait bien qu'il descende.

 
Histoire que mon thermoformage du nez ait une structure pour se tenir au mieux, je monte les arceaux en scrach qui habilleront encore un peu cette grande verrière. En tout cas, ça occupe !  

J'ai mis le temps, mais après au moins 2 semaines, ça y est, l'appareil est mis en croix ! ouf ! Un peu de mastic, de ponçage, d'ajustement... ça prend forme.

Peinture de la dérive à l'aérographe, j'aurais dû le faire avant le montage, ça aurait été plus facile !

 

Après la protection des parties vitrées et du gouvernail déjà peint, passage du gris bleu clair dessous.

Puis, les deux tons "désert" sur le dessus, toujours à l'aérographe.

 

Je préfère, pour cette maquette, peindre les verrières au pinceau.

Finition du montage avec les roues et les volets de trains.

 

Je commence à manquer de décalcos ! j'en ai encore dégoté quelques uns. Sauf que les cocardes ont été faites sur support transparent. Je dois donc poser une couche de blanc à leur endroit sur les ailes.

Même chose dessous, bien évidemment !

 
Tout bricolage de décalcos terminé, voici le résultat.
 A voir la fiche finale du Martin Baltimore  
 
Montage précédent : Fiat CR42 Falco
Montage suivant : Sikorsky H-19 (S-55)