Dernière mise à jour : 13/10/2007

Historique de montage
Oh58 - Kiowa de la marque Italeri
Présentation sur le forum "fighters.forumactif.com" à l'adresse : http://fighters.forumactif.com/Vos-montages-pas-a-pas-Avions-Helicos-f2/Oh58-Kiowa-de-Italeri-t11602-0.htm
Montage précédent : Super Frelon (Mach2)
Montage suivant : T-28 Fennec (Heller)

Descriptions

Images
Me revoilu !

Après l'Alouette II et le Super Frelon de Mach2, j'ai envie de me reposer. Donc, du cool, pas de stress...

On y va ? allez, j'ouvre la boite : C'est pas beau, ça ? un plan simple, une qualité de plastique top ! Je vais m'éclater...

03/10/2007

Je ne change pas mes habitudes, une fois les teintes repérées, je peins les petites pièces directement sur les grappes, toujours à l'Acry. (franchement j'y ai pris goût. Dès que j'ai une maquette qui s'y prête, je teste la bombe... en attendant l'aéro).

Le temps du séchage, je trempe la grappe transparente dans le Klir pour une belle brillance.

05/10/2007
  

Selon la doc dont je dispose, il manque au moins 4 éléments importants dans le cockpit : Les palonniers et les commandes de lévitation, (indispensables dans un hélicoptère, sinon, il ne décolle pas !)

Je me lance donc dans la "fabrication" de ce qui n'est pas fourni. La commande du pilote (à tribord ou droite) est prolongée d'un commodo de commandes.

07/10/2007

Il vaut mieux, à mon sens, peindre et installer tout ça avant le tableau de bord principal.Une fois ce dernier installé, l'acces n'est pas simple.

Ne faite pas comme moi, pensez aussi aux "manches à balais" avant le tableau de bord. Je suis un peu étourdi, parfois !

 

 

Il ne faut pas oublier le vernis mat sur tout l'intérieur.

Il ne reste plus qu'à compléter le montage par la cloison de séparation derrière les pilotes, et le plafond qui servira de support au bloc rotor. Evidemment, il est recommandé d'avoir peint tout l'intérieur avant cette dernière opération.

Je prépare et peints l'intérieur du fuselage ainsi que l'extérieur des portes, ceci afin d'y insérer les hublots et éviter d'avoir à y revenir.

Les vitres latérale seront "collées" au Klir.

08/10/2007
  
Une fois les vitres collées, j'insère le poste de pilotage. les guides dessous aide à le placer au bon endroit. Voilà ce que ça donne !
Je peints la verrière et colle les vitres des portes mobiles, déjà peintes. La partie vitrée dessus est en bleu (selon le plan), les parties "métaliques" étant vert olive foncé à l'extérieur et noires à l'intérieur.

Les deux parties du fuselage étant assemblées en emprisonnant le poste de pilotage, un peu de mastic est nécessaire sur les jointures et un peu plus entre le nez et le bas du fuselage.

Une fois la verrière avant posée (un peu de limage pour que la jointure ne force pas, surtout sur le haut), on protège le transparent pour fignoler les joints. Un petit ponçage au papier très fin (j'utilise du papier de carrossier) tout en gardant les bandes de protection.

  
Il n'y a plus qu'a passer la peinture pour cacher tout ça, et enlever les bandes (avant que ça sèche, ça évite d'emporter une peinture qui aurait tendance à se peler en restant colée à la bande).
  
J'ai toujours un peu de mal avec les portes. Celle-ci a un peu de jeu, mais elle se loge bien. Je choisis de ne pas mettre celle de tribord (droite), car beaucoup de photos réelles montrent cet appareil sans porte.
En plus, cela permettra de voir l'intérieur.
12/10/2007
 

Nous allons maintenant nous occuper du montage des armements et de la queue. Les pièces ne sont pas grandes et demande une certaine attention. L'armement babord à la primeur.

L'hélice arrière ne tournera pas, ce n'est pas prévu et franchement, je ne vois pas comment on pourrait faire.

  
Pour le confort de la suite du montage, je choisis de positionner les patins pour que l'hélicoptère ait une stabilité. Là encore, pas de gros problèmes. Les "guides" facilitent le positionnement.
Finissons l'armement de tribord. L'emboitement du bras dans la cavité prévue est parfait. Il faut bien dégager l'intérieur des deux demi coques pour que les embouts rentrent bien dedans une fois assemblées
  

Le rotor principal de cet hélicoptère a une particularité : Un système de surveillance est positionné au dessus du rotor, mais ne doit évidemment pas tourner en même temps que lui.

Comme le lance roquette, il faut bien nettoyer le conduit de la partie haute pour que l'axe du rotor entre bien dedans.

  

Avant tout, il faut bien s'assurer que le rotor tourne sans entrave. Il m'a fallu raboter l'avant du trou pour celà, peut-être le support était-il trop avancé...

Je colle la partie haute sur l'axe, mais en laissant une calle entre elle et le rotor, il ne faudrait pas risquer que l'un se colle sur l'autre.

  

Il ne reste plus qu'à placer les petites antennes sur l'avant, 3 haut et 1 en bas.

Un dernier coup de peinture là dessus, les décalcos enfin.

 
Et voilà le travail ! Voir la fiche finale (cliquez ici)
 
Montage précédent : Super Frelon (Mach2)
Montage suivant : T-28 Fennec (Heller)